Un point sur les desserts au rayon frais

Danette, mousses au chocolat, maronsui’s, crèmes aux oeufs… Les rayons de supermarché débordent de desserts en tout genre. Une telle abondance peut souvent perdre le consommateur qui ne sait plus que choisir et qui ne sait pas finalement si ce qu’il prend est bon ou mauvais pour sa santé. On fait le point.

capture-decran-2016-09-24-a-11-49-12

  • Le dessert idéal finalement c’est quoi?

Le dessert diététique idéal, il n’y a pas de secret c’est un produit laitier comme un yaourt ou un fromage blanc et un fruit. Le produit laitier apporte le célèbre calcium qui régule bien des choses dans notre organisme autre que la solidité des os, comme par exemple la contraction musculaire et la conduction nerveuse. En gros pour bouger et réfléchir, ce que l’on est tous sensé faire (plus ou moins bien, ok mais quand même!) le calcium est indispensable. Le fruit, lui, on le consomme régulièrement car on apprécie son goût sucré, qu’il est riche en fibres, en minéraux et vitamines. On n’est bien sûr pas obligé de prendre les deux, ni même de prendre un dessert si on n’est pas très « bouche sucrée » mais ces 2 produits doivent rester une référence de dessert du quotidien. Pas besoin de dépenser beaucoup et d’aller chercher bien loin pour apprécier un bon dessert. Une cuillère à café de miel dans un onctueux fromage blanc, des framboises dans un yaourt au lait de brebis, des groseilles dans une faisselle, un vieux comté et son raisin… N’oublions pas surtout le plaisir des produits simples et savoureux. Cela ne veut pas dire pour autant que l’on doit rayer les autres desserts de sa vie!

  • Comment juger un dessert sucré?

Si vous voulez vraiment savoir ce que vous mangez, commencez par regarder la liste des ingrédients. La liste est toujours décroissante donc les premiers indiqués sont ceux qui y sont en plus grande quantité. Un conseil : plus la liste est courte, mieux c’est. En effet cela signifie souvent que les additifs y sont limités.

Ensuite, vous pouvez regarder le tableau nutritionnel. Il y a toujours une colonne « pour 100g » ou « 100ml ». Il y a 2 lignes qui nous intéressent particulièrement. Celle des graisses (ou lipides ou matières grasses) et celle des glucides soit les sucres. On peut alors considérer qu’un dessert est peu gras en-dessous de 5g, moyennement gras entre 5 et 10g et très gras au-delà. Pour les glucides, en dessous de 15g c’est peu sucré, entre 15 et 20g moyennement et au-delà de 20g c’est très sucré.

  • Alors j’y ai droit ou pas à ces desserts?

Bien sûr qu’on y a le droit!! Vous aimez le Flamby (le dessert lacté hein, je ne fais pas de politique ici…) ? Vous raffolez de la mousse au chocolat Michel et Augustin?!
Mais allez-y!!! Ne vous interdisez pas ce plaisir, si c’en est VRAIMENT un! Ce que je veux dire c’est qu’il est important de mettre du plaisir dans votre assiette, mais du vrai plaisir, celui qui vous fait vraiment du bien. Pas celui que l’on prend avec culpabilité ou encore sans s’en rendre compte. Et pour que ce soit appréciable, il faut que ce ne soit pas normalisé. Imaginez si Noël revenait tous les jours. Où serait le plaisir? un repas de fête, une buche, des cadeaux… tous les jours! Plus aucun intérêt! Et bien les petits plaisirs sucrés c’est un peu pareil. C’est quand c’est épisodique que c’est vraiment bon. Disons 3 plaisirs par semaine. Après certains préfèrent les desserts, d’autres le fromage, d’autre le bon vin. A vous de voir…

capture-decran-2016-09-24-a-11-15-44Toutefois je trouve que tant qu’à se faire plaisir, autant que ce soit vraiment bon. C’est pourquoi, je préfère une bonne pâtisserie, faite avec de vrais bons produits sélectionnés par l’excellent pâtissier de mon quartier, quitte à ce que la crème chantilly explose les records du gras, que de prendre un pot de crème au goût indéterminé et à la liste d’additifs longue comme le bras…
Et mon travail, c’est de vous amener à apprécier d’avantage les produits bruts et le panel des saveurs subtiles que nous offre la nature plutôt que les goûts peu raffinés des produits industriels. Mais là encore, c’est une question de goût!

plume3525