J’ai testé pour vous… le palper-rouler, épisode 1

Capture d’écran 2016-05-20 à 13.46.37

« Je te jure, ça marche!! ». Après une discussion avec une amie, je réalise que je sais encore peu de choses sur ces méthodes alternatives qui laissent entrevoir la possibilité de maigrir en restant allongé. Jusqu’alors sceptique, je dois reconnaître que les résultats sur mon amie sont bluffants! Très motivée, elle a décidé d’agir à plusieurs niveaux : mise en place d’un régime alimentaire et séances d’aquabike de façon régulière. Il n’y a donc pas de miracle pour moi : alimentation équilibrée et sport restent les clés de la perte de poids. Mais la question persiste! Quelle est la part du palper-rouler dans tout ça?!

Je décide d’en avoir le coeur net et accepte donc de prêter mon corps à la science. J’ai donc signé pour 12 séances d’1/2h en palper-rouler manuel chez mon esthéticienne habituelle en qui j’ai toute confiance. Je vais y aller 1 fois par semaine et commence par 1h ce matin histoire de bien démarrer…Voici donc le compte rendu hebdomadaire de mon expérience…

Comment ça marche? Le principe du palper-rouler est très simple : il s’agit de pétrir la peau afin de dissocier ses différentes enveloppes. Cela casse ainsi les cellules adipeuses et agit sur la circulation lymphatique et veineuse pour faire disparaître la cellulite.

C’est donc une méthode efficace pour raffermir la peau et perdre quelques centimètres (tout de même!) mais il est bien stipulé qu’en aucun cas cela ne remplace un régime équilibré. Ouf, me voilà rassurée!

Pourquoi j’y crois?

  • Parce que ça paraît logique. On casse la cellule adipeuse qui est une cellule contenant une « poche » remplie d’acides gras : elle se vide. On stimule la circulation sanguine et lymphatique : on élimine.
  • Parce que ça coute cher! Et quand on dépense autant, on veut y croire!!
  • Parce que ça fait mal! Alors souffrir pour être belle, pourquoi pas, mais souffrir pour rien!!! Je refuse de l’admettre.

Ma première séance :

Je ne pensais pas qu’on pouvait avoir aussi mal. Je me demande si ce n’est pas une méthode de torture récupérée à Guantanamo. J’aurais pu dénoncer n’importe qui pour que ça cesse. 1h interminable qui se termine tout de même par un peu de douceur avec un massage bien-être. Oui parce qu’elle est quand même sympa mon esthéticienne…

Pour finir elle a pris mes mesures et m’a prévenue de la possible apparition de bleus ( je remercie le ciel pour ce temps grisâtre qui m’évite les jupes).

Résultat :

Une peau légèrement plus ferme et encore assez endolorie le lendemain. Un petit bleu sur la cuisse…Jusque là tout est normal, les effets ne sont sensés être visibles qu’après plusieurs séances… Il va donc falloir y retourner et je dois dire que pour le moment, je suis contente de ne faire ça qu’une fois par semaine. Le temps nécessaire pour oublier un peu la douleur… Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses patientes ! ;-D

plume3525